You can buy 2016 adidas adizero f50 99 gram FG - Balck/White form these sites soccerbp, soccergp.com, soccertutu.com, soccerwo.com, lovecleats.com.

YVES SERNY - www.pastellistesdefrance.com

YVES SERNY

A PROPOS DE L'ARTISTE :

Peintre autodidacte, je me suis initié depuis mon enfance à toutes les techniques : mine de plomb, gouache, aquarelle, encre de chine, sanguine, pour privilégier l'huile dans mes quelques temps libres au cours d'une longue carrière professionnelle .

A la fin des années 1990, j'ai fait une double rencontre, les œuvres des pastellistes anciens aux musées du Louvre et d'Orsay ( Quentin de la Tour, Chardin, Degas, Mary Cassat, … ) et les maîtres pastellistes contemporains réunis tous les étés au Festival International du Pastel à Feytiat...

 

La fraîcheur et la pureté des pastels ainsi que l'effet immédiat que l'on obtient lorsqu'on les applique sur les supports, sont quelques unes des caractéristiques qui m'ont motivé à ne pratiquer que cette technique . La pratique du pastel qui allie à la fois dessin et peinture est pour moi un vrai bonheur .
Aussi c'est au cours de l'été 2007 que j'ai participé à un stage de pastel à Feytiat près du maître pastelliste Chris et avec les encouragements du président Jean-Pierre Mérat .

Par la suite j'ai participé aux différents salons dans les régions du Languedoc et Midi-Pyrénées où j'ai souvent été primé .

En 2012 j'ai présenté mon travail au concours « Découverte des plus beaux talents » et j'ai obtenu le 2ème prix . Ce résultat m'a permis d'être invité à participer aux différents salons organisés par les Pastellistes de France .

DÉMARCHE :

La composition :

Choisir des objets et des fruits pour composer un sujet selon un thème .
Dans l'organisation la place de chaque objet aura son importance .
Une règle essentielle, c'est celle que préconisaient les maîtres anciens de façon à regrouper les objets d'une façon agréable en occupant l'espace : le groupe des objets principaux ( 3,5, 7 objets – chiffre impair ) doit s'envelopper dans une ligne ayant la forme d'une pyramide .
Cette disposition doit être aussi prise en compte en fonction de la lumière ( s'aider si nécessaire d'un éclairage positionné en hauteur et sur le côté pour obtenir le contraste entre les zones claires et sombres ) .
Ne pas hésiter à réaliser plusieurs compositions, à les photographier de façon à pouvoir les comparer pour faire un choix définitif .

La mise en page – L'esquisse :

Sur le support choisi je passe à la mise en page . Je détermine le cadre, le format que je veux donner à mon tableau .
Je trace les quadrilatères où vont s'insérer les objets principaux .
Je dessine au crayon pastel chacun d'eux en me limitant aux volumes sans entrer dans les détails .

Le pastel :

Première règle qui est connue, je passe du dur vers le tendre, vers le plus lumineux .
Je commence alors à peindre toujours le fond en premier . Je peins du haut vers le bas, ce qui correspond aux objets les plus éloignés vers les plus rapprochés .
Après le fond, je mets en valeur chaque objet en déterminant au crayon pastel, par hachures ou par un léger voile les contrastes entre les zones claires et sombres . L'objet prend forme et donne de la profondeur au tableau .
Je passe alors à la couleur locale et continue avec un choix de couleurs superposées et plusieurs essais, aux nuances et aux dégradés .
Au fur et à mesure que j'avance dans mon travail, je passe aux détails, aux éclats de lumière.
Avancer dans le travail, suivre la progression indiquée précédemment ne signifie pas que ce qui a été fait est terminé, je reviens souvent en arrière pour modifier , pour accentuer un contraste, une lumière.
Pour terminer j'utilise les pastels tendres pour harmoniser l'ensemble du tableau .
Je fixe que très légèrement pour terminer.

RETOUR PAGE PRÉCÉDENTE