You can buy 2016 adidas adizero f50 99 gram FG - Balck/White form these sites soccerbp, soccergp.com, soccertutu.com, soccerwo.com, lovecleats.com.

Jacqueline BELLEICHE - www.pastellistesdefrance.com

Jacqueline BELLEICHE

A PROPOS DE L'ARTISTE :

Jacqueline Belleiche – née le 27 mai 1944..

Ancienne élève de La Société des Pastellistes de France et des Beaux Arts de Paris.

Vie professionnelle dans de nombreux domaines très proches de l’art.

(Collaboration à des expositions internationales « Sculptures sur verre » (Steuben Glass sur la 5ème avenue à New York en collaboration avec le département des Antiquités Orientales du Musée du Louvre).

 

(Conception de documents pour des Maisons prestigieuses telle que Abrams à New-york).

Reportages photographiques pour de nombreuses manifestations d’art, d’architecture etc.

Quand je suis arrivée, il y a plus de vingt ans, dans l’atelier que dirigeait Jean Pierre Mérat j’ai tout de suite été frappée par le niveau de ses élèves. Mais pour moi, le pastel c’était un peu « vieillot » je me suis donc mise à cette poudre difficile à dompter;  il m’a fallu l’apprivoiser mais rien n’est jamais gagné…. Je ne regrette pas d’avoir tenté cette aventure…d’ailleurs elle continue et j’en suis très heureuse.

J’enseigne maintenant chez les Pastellistes de France, et c’est pour moi une autre affaire, un autre métier, qui demande beaucoup d’honnêteté par rapport aux élèves mais quelle chance ! Les élèves apprennent mais le professeur aussi s’enrichit, c’est une perpétuelle remise en question … mais ne nous trompons pas… la base c’est le dessin, car pour réussir une « œuvre » une construction solide est nécessaire… au pastel… bien sûr, et surtout sans perdre de vue les valeurs lorsque l’on passe à la couleur, valeurs à  rééquilibrer sans cesse  …et c’est bien là la difficulté … c'est-à-dire qu’il faut également étudier les couleurs... et pour couronner le tout ajoutons le talent, l’inspiration… et une bonne dose d’humilité … pas facile !!!! Mais quel bonheur !!! La Société des Pastellistes peut paraître « austère »,  « dure » à certains, mais pour progresser il n’y a pas d’autres chemins…

DÉMARCHE :

Des milliard d’êtres humains possèdent tous deux yeux un nez une bouche et pourtant tous sont différents…. Incroyable, non ?

Cela veut dire que tout se joue sur des nuances infinitésimales… et cela induit une observation très fine et une construction très précise des personnes dont on tente de faire le portrait….

Il s’agit donc d’une enquête spéciale, presque policière…. Nous sommes à l’affût de détails… des détails qu’il faut traduire et hiérarchiser. Pas facile !

Peut-on être débutant, ne pas savoir dessiner et s’attaquer au portrait ?
Je réponds (et cela n’engage que moi) : OUI, il faut tenter cette aventure, cela en vaut la peine.
Pourquoi : Parce que quelqu’un de très motivé, appliquera les règles que je vais vous enseigner et qui sont celles transmises dans toutes les Ecoles d’Art dignes de ce nom. Ces règles de base vous permettront de progresser et d’aller dans le bon sens afin de vous conduire vers une chose très précieuse : votre écriture, votre style.

Bien sûr il faut de la rigueur pour appliquer toutes ces lois mais la récompense est immense et le bonheur profond lorsque après avoir lutté, vous constaterez que votre portrait s’approche de votre modèle et que le résultat est honorable…. Ne soyez pas trop impatient, travaillez comme un artisan, devenez un bon artisan, le Chef d’œuvre, n’y pensez pas, mais travaillez, même d’après photo. A force d’exercer votre regard, celui-ci s’affinera et vous deviendrez un fin observateur ; tout s’en trouvera modifié et renforcé.
Ces principes s’appliqueront tout naturellement aux paysages, aux natures mortes qui sont soumis aux mêmes règles.

RETOUR PAGE PRÉCÉDENTE